Sélectionner une page

 

Déjà candidats en 2014, Jean-Baptiste Marchand et Jean-Luc Brastel, les deux têtes de liste du Rassemblement national, avaient recueilli 15,36 % des voix. Un score honorable pour une première liste Front national au Neubourg.

 

Six ans après, ils centrent davantage leur programme sur des thèmes locaux.

« En 2014, on ne savait pas sur quel thème faire notre campagne, donc on s’est basé sur les thèmes nationaux. Aujourd’hui, on refait la campagne sur des thèmes plus locaux aussi bien sur la fiscalité, la sécurité, l’environnement… ».

Un questionnaire aux habitants

En octobre dernier, ils ont envoyé un questionnaire aux habitants pour sonder leurs opinions sur la situation actuelle de la ville et leurs envies de changement. Ils ont reçu près de 300 réponses. Au vu des questions très orientées contre la municipalité en place, les réponses montrent sans surprise une volonté de changement des répondants.

« On a l’impression que les Neubourgeois en ont marre de cette majorité. Ils voudraient du changement, pas forcément chez nous. Mais, ils voudraient voir la ville changer par d’avantage d’animations, du bien-vivre », souligne Jean-Luc Brastel.

 

 

En 2014, leur liste était composée de partisans du Front National. Pour les élections de cette année, leur liste quasiment complète rassemble des gens de tous bords : sans étiquette, de la gauche, des Républicains, du Rassemblement national… Un patchwork de sensibilités politiques dont le point commun est de s’opposer au pouvoir en place. « On appelle les Républicains et les anti-Macrons à venir nous rejoindre ».

Faire le lien entre demandeurs d’emploi et entreprises

Parmi les grandes lignes de leur programme : la diminution du nombre d’adjoints au maire ainsi que des indemnités de l’ordre de 30 % avec une réorganisation des commissions ou encore la création d’un poste de directeur général des services à la municipalité.

Pour les commerces, ils proposent la baisse de 10 % de la taxe sur les enseignes pour les commerces inférieurs à un certain seuil, la création d’un marché normand afin de mettre en valeur les produits du terroir ainsi qu’un marché couvert. il spensent également à créer une épicerie solidaire pour les plus démunis grâce à une convention avec les supermarchés.

Concernant l’emploi, les deux têtes de liste veulent remettre en place le Forum de l’Emploi. Ils souhaitent en outre créer un lien entre les demandeurs d’emploi et les entreprises via une page Facebook dédiée, des ateliers d’aides à la réalisation de CV et la création d’un fichier annuel pour répertorier les demandeurs d’emploi « une sorte de Pôle Emploi local pour faciliter les démarches et la mise en relation entre demandeurs d’emploi et employeurs », précise Jean-Baptiste Marchand.

La lutte contre l’insalubrité dans les logements, l’adaptation des habitations aux personnes âgées, la création d’une structure d’accueil pour les femmes battues ou la mise en service de locations de véhicules aux travailleurs font partis des grandes lignes des actions solidaires qu’ils proposent.

Mais le noyau central de leur programme reste la sécurité avec l’instauration de la tolérance zéro pour toute personne se rendant coupable d’actes de délinquance avec la mise en place de travaux d’intérêts généraux (TIG), le développement de la vidéosurveillance et le développement des opérations « voisins vigilants » par quartier.

 

 

Lien vers l’article :https://actu.fr/normandie/neubourg_27428/le-neubourg-rassemblement-national-presente-programme_31309246.html