Sélectionner une page

 

 

Situation décidément très tendue dans les quartiers prioritaires de Vernon en cette période de confinement. Après plusieurs affrontements entre des bandes d’individus et la police, de nouvelles échauffourées se sont déroulées, dimanche 3 mai 2020, aux alentours de 19 h 30, puis plus tard dans la nuit.

Les faits ont démarré lorsqu’en début de soirée, trois motocross ont descendu le boulevard Georges-André à vive allure. L’un d’eux, piloté par un Vernonnais de 22 ans, s’est déporté sur la voie opposée, percutant de plein fouet une voiture qui arrivait en sens inverse. L’accident a rapidement généré le regroupement d’une cinquantaine d’individus qui ont roué de coups le conducteur du véhicule, un Vernonnais de 23 ans, alors accompagné par sa famille, dont deux petites filles âgées de 11 ans.

Héliporté vers Rouen

À leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers ont été pris à parti, tout comme les forces de l’ordre, quelques minutes plus tard. Un policier a été frappé au visage et a reçu un coup de poing dans le ventre, entraînant trois jours d’incapacité totale de travail (ITT). Des individus ont tenté d’arracher son arme à l’une de ses collègues.

Les policiers ont finalement réussi à se mettre à l’abri. Les soldats du feu ont quant à eux pu extraire le motard blessé. Il a été héliporté vers le centre hospitalier de Rouen. À cette heure, son pronostic vital n’est plus engagé. De son côté, le conducteur du véhicule souffre de contusions.

La bande a, pour sa part, récupéré le motocross et incendié la voiture.

Guet-apens et tirs de mortiers

Peu après minuit, les forces de l’ordre ont été contactées pour une rixe. Bien conscients qu’il s’agissait certainement d’un guet-apens, les policiers ont renforcé leurs effectifs et sont intervenus à 30, appuyés par la brigade anti-criminalité (BAC). Ils ont été pris à parti au niveau du rond-point qui réunit le boulevard Georges-Azémia et la rue de la Poterie, et visés par des tirs de mortiers. Ils ont réussi à repousser leurs agresseurs rue de la Renaissance, où ils ont à nouveau essuyé des tirs de mortiers. Le groupe a finalement été dispersé au niveau de la place des animations, aux alentours de 1 h 30.

Une enquête est en cours pour identifier les auteurs des troubles. À noter également qu’une compagnie de CRS a été dépêchée dans les quartiers prioritaires depuis lundi 4 mai 2020 pour renforcer les patrouilles et les contrôles.

Lien vers l’article : https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/policier-blesse-tirs-de-mortiers-la-tension-monte-dans-les-quartiers-prioritaires-de-vernon-NE16743860?fbclid=IwAR35fspKAk0vKe64i-FLZ-bWu9eW4XBUo0dD69HAr_b3iGe41aeS8slXpzw