Sélectionner une page

Réunion du conseil municipal, Marc Antoine Jamet, toujours au-dessus des lois.

Communiqué de William Thiery – Conseiller municipal de Val de Reuil

Dans toutes les communes de l’Eure, les conseils municipaux se sont réunis le vendredi 10 juillet afin de désigner les grands électeurs et leurs remplaçants pour les sénatoriales 2020. Toutes…sauf Val de Reuil.

La circulaire du ministère de l’intérieur est pourtant très claire. Elle stipule que « les conseils municipaux sont convoqués le vendredi 10 juillet » « l’attention des maires est portée sur le caractère impératif de cette date. » « Ce n’est qu’en l’absence de quorum que le conseil pourra être convoqué…le 14 juillet ».

Les dispositions liées au Covid permettent au conseil d’atteindre le quorum à partir d’un tiers de ces membres. Par ailleurs pour constater une absence de quorum il faut réunir les élus présents dans la salle et constater l’insuffisance d’élus….Ce qui n’a pas été fait à Val de Reuil.

On peine à croire, que ce vendredi moins de 11 élus de la majorité étaient disponibles. On comprend que Mr Jamet ne puisse toujours cumuler efficacement ces multiples fonctions et qu’il soit importuné par un énième aller-retour Paris – Val de Reuil. Pour autant, Mr Jamet ne cesse de vanter son équipe. 11 conseillers municipaux de sa majorité seraient donc incapables de mener en son absence un conseil municipal ou l’ordre du jour est un simple vote ?

Interrogé ce jour par William Thiery sur ce report incongru, le maire explique qu’il était seul dans la salle vendredi soir…pourtant un mail prévenait déjà du report le jeudi 9 juillet !

Il est clair que ce report illégal est dû aux convenances personnelles de Mr Jamet. Le 14 Juillet, au moins, avec les cérémonies liées, il n’a pas fait le déplacement pour rien ! A la tête du conseil municipal, ou au volant de sa voiture, Marc Antoine Jamet est toujours au-dessus des lois…

La circulaire ministérielle précisant que les maires qui « refusent de réunir leur conseil municipal à cette date (du 10 juillet), s’exposent à des sanctions pour refus d’exécuter une fonction qui leur est dévolue par la loi, William Thiery signalera ce report au préfet.