Sélectionner une page

Communiqué du Rassemblement National 27

 

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, Évreux a été le théâtre de violences inouïes. Nos forces de l’ordre ont été agressées, le mobilier urbain saccagé, une habitation et des véhicules incendiés. Mettant la ville à feu et à sang, les délinquants, enhardis par un sentiment d’impunité totale, ne se cache plus et se vante sur les réseaux sociaux.

 

En cette veille de fête nationale, nous aurions pu espérer que le calme et la concorde règnent mais il n’en fut rien. Le laxisme de la justice et l’abandon progressif de l’autorité dans certains territoires et sur certaines populations ont laissé se propager la division, la sédition et le rejet de l’État dans les quartiers à forte immigration.

 

Ceux qui s’en prennent tant aux biens privés qu’aux biens publics et qui font preuve de violence envers nos forces de l’ordre, auxquelles nous réaffirmons notre soutien sans faille, doivent être punis avec la plus grande sévérité. Les solutions existent : La fin du laxisme judiciaire, la déchéance de nationalité pour les binationaux s’attaquant aux fonctionnaires de la République, l’augmentation des moyens et effectifs de police et l’arrêt de l’immigration massive.

 

Belloubet avait vidé les prisons, Dupont-Moretti, le ministre du laxisme judiciaire n’entend pas favoriser les sanctions. Clairement pour que les fêtes populaires ne soient plus transformées en guerre civile et que la minorité qui pourrit la vie des habitants soit enfin sanctionnée fermement, il faudra changer de politique judiciaire et migratoire, mais aussi de gouvernement.